Signé le 28 juin 2018 par l’Etat / Ministère de la Culture – DRAC Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine et le réseau Astre, ce contrat vise l’émergence d’une dynamique de filière et de coopération entre les acteurs des arts plastiques et visuels en Nouvelle-Aquitaine.


     Nourri de 11 mois de concertation, il concrétise la réflexion portée par les 500 professionnels qui ont participé au Schéma d’orientation pour le développement des arts visuels (Sodavi) Nouvelle-Aquitaine, de novembre 2016 à octobre 2017. Il est ainsi le fruit de l’engagement des acteurs eux-mêmes.

Les actions et chantiers du contrat sont articulés autour de trois axes : “la place de l’artiste”, “le développement territorial” et “l’innovation et le développement économique”. Il comprend un appel à projets annuel destiné au développement de la création par la coopération

Signature contrat de filière arts plastiques visuels Nouvelle-Aquitaine. Crédit : Emmanuelle Mayer

Les principes fondateurs

  • Le soutien à la liberté de création et à la diversité de ses formes.
  • L’union de toutes les composantes de l’écosystème des arts plastiques et visuels – recherche et enseignement, production, diffusion, transmission – autour des actions constitutives de cette structuration. L’ouverture de cet écosystème à tous les autres domaines d’activités artistiques, économiques et sociales.
  • L’équité territoriale comme fondement à un aménagement régional soucieux du développement culturel, social, économique de tous les territoires ; de la spécificité de ces territoires et de leur complémentarité ; de l’égal accès à l’éducation artistique, à la participation à la culture pour tous et à l’émancipation citoyenne.
  • L’horizontalité des relations au sein de cette structuration et dans les actions qui en sont constitutives. Les acteurs des arts plastiques et visuels doivent converger ensemble au développement du secteur par l’établissement de rapports non-hiérarchiques fondés sur la reconnaissance du travail propre à chacun.
  • La coopération des acteurs à toutes les échelles infrarégionales, l’articulation et le renforcement de leurs ressources, compétences et expertises, la solidarité entre les acteurs des arts plastiques et visuels.
  • L’amélioration et la consolidation des conditions de l’emploi et de la formation professionnelle des acteurs des arts plastiques et visuels.
  • Le droit à l’expérimentation et à l’innovation en termes de pratique, de méthodologie, de principe d’organisation, et de coopération avec les autres acteurs du développement territorial (recherche, économie, tourisme, insertion, formation professionnelle, emploi). En parallèle, le développement d’une évaluation continue et collective des actions et des dispositifs menés.
  • L’égalité d’accès à l’information pour tous les acteurs des arts plastiques et visuels, notamment en ce qui concerne les dispositifs et financements publics ; la transparence des missions de chacun.

Les objectifs en 3 axes

I. Le parcours de l’artiste :

  • Sécuriser son parcours professionnel,
  • Consolider les conditions de sa rémunération,
  • Améliorer l’insertion professionnelle et sociale de l’artiste,
  • Renforcer sa professionnalisation,
  • Renforcer son ancrage territorial et de sa participation au développement local,
  • Améliorer les conditions de sa mobilité,
  • Respecter les droits d’artiste-auteur,
  • Améliorer les conditions d’information.

II. Le développement territorial :

  • Développer des cultures de travail communes,
  • Améliorer des modalités d’accès à l’information et aux ressources,
  • Porter attention aux coopérations entre acteurs favorisant la mobilité des artistes, des œuvres et des projets, ainsi que la circulation et la mutualisation des ressources,
  • Reconnaître la diversité,
  • Porter attention aux projets ayant un impact significatif sur les territoires considérés comme prioritaires ou enclavés.

III. L’innovation et le développement économique :

  • Soutenir des projets innovants en matière de diversification des ressources, de transdisciplinarité, de gouvernance, développant des liens avec l’ensemble des acteurs économiques et sociaux du territoire,
  • Développer les collaborations avec les acteurs du marché de l’art (galeristes, collectionneurs), de l’édition, de la critique d’art,
    Appuyer la recherche universitaire, la prospective et la connaissance de la filière et de ses enjeux,
  • Soutenir la coopération nationale et internationale des artistes et des acteurs,
  • Soutenir l’émergence d’une scène régionale des arts plastiques et visuels en Nouvelle-Aquitaine et sa promotion au niveau national et international.

Le contrat de filière arts plastiques et visuels 2018-2020 Nouvelle-Aquitaine est porté par :